Anguille

Un poisson migrateur
L’anguille d'Europe ou anguille commune (Anguilla anguilla) est un poisson serpentiforme mesurant de 40 cm à 150 cm et pesant jusqu'à 4 kg pour les femelles.
C'est un grand migrateur. Ses larves vivent quelquefois pendant des mois ou des années en mer avant de remonter les cours d'eau où elles vont atteindre leur plein développement, y vivre puis retourner en mer pour y pondre et y mourir.
L'anguille était réputée particulièrement rustique et résistante, grâce notamment à sa capacité à respirer l'air. Néanmoins, elle est en forte régression depuis les années 1980 et est même maintenant considérée comme espèce menacée en Europe.

Une régression constatée à la réserve naturelle de la Massane
L’anguille a toujours été présente sur le fleuve côtier de la Massane où elle constitue une part importante de l’identité piscicole. Cette espèce, prospère il y a une trentaine d’années, connaît depuis un déclin sur toute son aire de répartition. Cette situation préoccupante est le résultat de nombreux facteurs tels que les modifications des courants atlantiques, l’exposition aux pesticides, l’infection par des agents pathogènes, la surpêche ou encore la destruction de son habitat.

Le bassin versant de la Massane n’échappe pas à cette règle. Le rôle d’observatoire de la biodiversité, que tient la réserve naturelle nationale de la Massane, a permis de démontrer une chute d’effectif de la population d’anguilles proche d’un facteur 60 entre 1991 et 2007. Face à ce constat et à l’initiative de la réserve, une association de partenaires (gestionnaires, communes et acteurs des cours d’eau) s’est formée afin de mettre en évidence le problème de colonisation à l’échelle du bassin versant. Ce phénomène à replacer dans un contexte global de chute du recrutement des civelles (1à 5% de ce qu’il était en 1980) traduit également l’impact d’aménagements édifiés sur le petit cours d’eau méditerranéen au cours de ces vingt dernières années.

Des obstacles à la migration
Des ouvrages tels que les seuils et les passages busés vont constituer des obstacles à la colonisation du bassin versant par l’anguille, indispensable pour rejoindre les zones de croissance. Leur franchissement, principalement fonction des conditions hydrologiques, entraîne des retards de migration ou des accumulations de juvéniles en aval. Les anguilles sont alors concentrées sur la partie inférieure du cours d’eau et seule une faible fraction parvient à rejoindre le cours supérieur : la réserve naturelle de la Massane.  

Des efforts de gestion et d’aménagements doivent êtres envisagés afin de rétablir une continuité écologique et de faciliter la migration vers l’amont. L’installation de passes à anguilles sur les obstacles problématiques est une solution à considérer au même titre que la pratique de modes de gestion attracteurs pour l’anguille en aval de la Massane. Le maintien d’un substrat favorable et d’une végétation aquatique va fournir des abris pour l’anguille et pour les invertébrés à la base du régime trophique de ces dernières.

La restauration des corridors écologiques tels que les rivières sont des éléments essentiels à la bonne circulation des poissons migrateurs et de toutes les espèces piscicoles. D’autant plus qu’on confie à l’anguille le statut d’espèce «parapluie», c'est-à-dire que sa protection ainsi que celle de son biotope profitent à tout le cortège d’espèces aquatiques qui lui est associé. La gestion durable de l’anguille est donc un moyen efficace de préserver l’intégrité de la rivière ainsi que des organismes qui la peuplent.

 

 

Nos LETTRES D'INFO

Numéro : 
37
08/2019

FloraCat : la coopération transfrontalière au service de la préservation de la flore.
Les...

Numéro : 
36
04/2019
Dossier consacré aux suivis nationaux :
Les suivis nationaux, les sentinelles de...
Numéro : 
35
12/2018

Le massif des Pyrénées est un véritable réservoir de biodiversité caractérisé...

Numéro : 
34
08/2018

La lettre des réserves naturelles catalanes consacre ce mois-ci un dossier sur le loup.

...

Numéro : 
33
12/2017

La multiplication des pratiques sportives dans les milieux naturels et la complexité des...

Numéro : 
32
06/2017

Lettre d 'information des réserves naturelles catalanes  du mois de mai 2017 (n°32)
...

Numéro : 
31
12/2016

Lettre d'information dont le dossier est consacré à l'aide que peut apporter la génétique dans...

Numéro : 
30
05/2016

L’écho des réserves
Déclic nature 66
Un projet pédagogique entre...

Numéro : 
28
09/2015
Numéro : 
27
11/2014
Numéro : 
26
04/2014

L’échos des réserves
40 ans de la réserve marine de...

Numéro : 
25
01/2014

•  L’échos des réserves
Le jour de la nuit à Mantet
...

Numéro : 
25
09/2013
Numéro : 
23
03/2013

•  L’écho des réserves
Les réserves naturelles, terres de...

Numéro : 
22
08/2012
Numéro : 
21
04/2012

Au sommaire

L’écho des réserves
« Fa temps », une...

Numéro : 
20
03/2011

Au sommaire de cette nouvelle lettre des Réserves Naturelles Catalanes,

- L'...

Notre AGENDA

Festival nature 2019 - de mai à octobre

01/05/2019

Toute l'équipe est fière de vous présenter la 14ième édition de votre rendez-vous nature...

Nos ACTUALITES

Appel à témoignage Desman des Pyrénées et Vison d’Amérique !!

14/03/2019

Appel à témoignage Desman des Pyrénées et Vison d’Amérique !!...

Randonnée pour découvrir les rapaces à la réserve naturelle de Jujols

05/03/2019
Vous aimez la nature ? Les grands rapaces vous passionnent et vous intriguent ? Venez
...

« Déclic nature 66 », concours photo des réserves naturelles catalanes Du 1er mai 2018 au 31 août 2018 (minuit)

31/08/2018

« Déclic nature  66 »,...

fete de la nature du 23 au 27 mai 2018

04/05/2018

Le...

Dernières galeries photos